les reformes de l'enseignement de base au Cameroun par l'intégration des TIC

Publié le par stephane-alexi

      

 

L’enseignement de l’informatique est désormais une réalité au Cameroun. De plus en plus, des établissements d’enseignements secondaires et primaires s’équipent en matériel de formation. La place grandissante des TIC dans la société actuelle oblige à réviser les programmes de formation de toutes les professions afin de s’adapter aux nouvelles exigences de formation, aux nouveaux outils, aux nouvelles stratégies de travail ainsi qu’aux rôles que nous serons appelés à tenir dans la société du savoir émergent.
Les TIC constituent dans ce cas de puissants outils techniques qui offrent de multiples solutions pour contrer plusieurs difficultés dans l’enseignement au Cameroun. Mais l’avènement de l’innovation pédagogique des TIC dans le monde de l’éducation entraîne des changements dans les façons de faire, les attitudes, les habitudes à tous les niveaux de l’enseignement.
Sur le plan du discours, la société camerounaise reconnaît la nécessité de mettre à contribution les applications des nouvelles ressources qu’apportent les TIC dans l’enseignement. L’outil informatique devient inéluctable et indéniable aussi bien pour l’enseignant que pour l’apprenant.
Son intégration pédagogique et son utilisation dans le processus enseignement– apprentissage–recherche devient une réalité évidente.

L’intégration des TIC en pédagogie cause donc de nombreux problèmes inhérents aux infrastructures, à la formation et à l’application de ces outils dans la salle de classe. Les principaux acteurs de l’école sont mis devant le fait accompli : enseigner autrement, apprendre autrement.

L’application des technologies nouvelles dans les enseignements renvoie donc au triangle enseignement–recherche–apprentissage et exige un certain nombre d’habiletés et de stratégies.

 

 

Commenter cet article